Newspoll montre que le parti travailliste est toujours juste devant, avec un coup de pouce pour la note personnelle de Bill Shorten | Australie nouvelles

Le parti travailliste reste dans les rangs pour remporter les élections fédérales dans cinq jours, et Bill Shorten reçoit un coup de pouce pour son classement personnel.

Le dernier bulletin d'information montre que la campagne électorale reste serrée, la Coalition élevant son vote principal à 39%. Mais le parti travailliste reste en tête de 51% à 49% des suffrages exprimés par les deux partis, son vote majoritaire augmentant également légèrement à 37%.

Shorten a également réduit l'écart entre Scott Morrison et le "meilleur premier ministre", a rapporté lundi l'Australien. Seulement sept points séparent maintenant la paire, le leader de l'opposition levant trois points à 38% et Morrison reculant d'un point à 45%. Quelque 17% des électeurs restent indécis.

Les deux dirigeants commenceront leur campagne à Sydney lundi matin. Le premier ministre se concentrera sur les briques et le mortier lorsqu'il fera face à ses 51 ans.

Morrison promet d'aider les jeunes Australiens à percer sur le marché immobilier grâce à un nouveau système de dépôt à domicile. Un gouvernement de coalition réélu offrirait des garanties de prêt aux acheteurs d'une première maison, leur permettant d'acheter des propriétés avec des dépôts de 5% seulement.

Le parti travailliste s’est engagé à faire correspondre le plan à la réalité, affaiblissant ainsi le discours du premier ministre sur l’accessibilité financière du logement. Cependant, Morrison devrait également s’attaquer au projet du parti travailliste de limiter les investissements négatifs dans les nouvelles propriétés et de limiter les allégements fiscaux sur les plus-values, avertissant qu’ils vont dévaster le marché immobilier.

Le chef de l’opposition exploite la colère persistante avec des coupes dans le budget de 2014 de la coalition alors qu’il se dirige vers le dernier droit. Cinq ans après que ce budget soit tombé comme un ballon de plomb, Shorten met en place ses coupes «sauvages» à cinq jours des élections fédérales de samedi.

Il a déclaré que le budget avait bloqué deux coupes dans les écoles, les hôpitaux, les retraites et les services essentiels.

Les travaillistes lancent une campagne nationale avec du nouveau matériel à distribuer aux candidats, une campagne-éclair et des attaques sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire